Nous sommes actuellement le Jeu 19 Sep 2019, 15:29

Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 38 messages ]  Aller vers la page 1, 2, 3  Suivant
Auteur Message
Message Publié : Mer 11 Sep 2019, 21:07 
Hors-ligne
Membre Mx5France
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Jeu 29 Mai 2008, 15:54
Message(s) : 20794
Localisation : Cambrousse Sud de Lille
Mx5 : NB
Modèle : 2000
Initiation à la peinture automobile

Avertissements préliminaires

- Ce tutoriel est destiné à vous faire découvrir le principe et les étapes d'une peinture carrosserie

- Il a été rédigé par un amateur, certes documenté et équipé, mais amateur quand même, ce tuto n'a pas pour but de faire de vous des peintres auto qualifiés

- La quantité de matériel à acheter est non négligeable pour un usage ponctuel. N'investissez pas si c'est juste pour repeindre un rétroviseur :D

- Vous découvrirez toutefois que la peinture n'est pas si compliquée que ça, mais que ça nécessite beaucoup de temps, et que vous comprendrez pourquoi c'est une opération assez chère

Notions de base, vocabulaire, théorie

Avant de commencer, il faut poser quelques notions, notamment sur la constitution d'une peinture automobile.

- La carrosserie elle même, est constituée de divers matériaux. De la tôle acier (la caisse de manière générale), de l'aluminium (le capot des NA et NB), du plastique (les parechoc ou les rétroviseurs)

- L'apprêt. La peinture n'est jamais posée directement, il y a toujours un apprêt, ou primaire. Pour faire un parallèle avec le bâtiment, l'apprêt, c'est l'équivalent de la sous-couche quand on repeint une pièce de la maison. Là, c'est pareil. C'est la couche qui va assurer que la peinture accroche bien.

- La peinture elle même, et éventuellement un vernis.

Pourquoi "éventuellement", car il existe 2 grands types de peintures, le brillant direct et la peinture vernie.

Le brillant direct, comme son nom l'indique, est une peinture monocouche, qui brille toute seule.

Image

La peinture revernie, quand à elle, est constitué de 2 couches. La "base" (la couleur quoi...), et une couche de vernis par dessus

Image

[Parenthèse culturelle]

Ce sont les cas les plus courants, en réalité il existe des peintures beaucoup plus complexes, telles que le Soul Red des ND, qui nécessite plusieurs couches teintées.

Image

Une couche qui contient des paillettes qui adsorbent la lumière, d'autres qui brillent, puis une couche translucide teintée, et enfin un vernis...
C'est effectivement beaucoup plus joli, mais ça nécessite un coup de main qui n'est pas donné à tout le monde. Ca coutera évidemment plus cher à refaire, on n'a rien sans rien :)

[/Parenthèse culturelle]

Le choix des couleurs sur les 2 schémas ci-dessus ne sont pas anodins. Sur nos Mx5, nous rencontrerons du brillant direct sur les peintures classiques, et du revernis sur les peintures métalisées.

La peinture est systématiquement identifiée par un code couleur constructeur, sur 2 ou 3 caractères chez Mazda (et d'autres). Ces codes sont universellement connus des carrossiers ou revendeurs de peinture.

Si vous ignorez le code couleur de votre voiture, ce n'est pas grave. Il est généralement indiqué sur une étiquette dans la porte, Mazda peut vous le donner avec votre numéro de châssis, des sites internet le font aussi, et c'est largement documenté sur Internet, notamment pour la Mx5.

Comme je suis sympa, voici les codes les plus courants

Pour les NA, les Rouge (SU), Blanc (PT), Noir (PZ), Vert Anglais (3C) et jaune (HZ) sont en brillant direct
Le gris Métallisé (3L) est revernis

Pour les NB, Noir (Code AF3), Rouge (AE3), Blanc (PT) sont en brillant direct, les autres, Vert Anglais (18J), Orange Evolution (18K), Gris métal (18G), Bleu foncé (12K), Mahogany Mica (23E) et Saphire Blue (20P) sont métallisées, donc en revernis.

Pour les autres, je vous laisse chercher :)

Les peintures en brillant direct sont plus simples à appliquer (forcément, il y a une seule couche), mais ont comme défaut de ternir avec le temps. Pas toujours, mais on connait des NA rouges qui sont devenues mates avec le temps, voir presque roses dans des cas extrêmes d'exposition aux UV.
Par contre, elles se récupèrent assez bien avec des polishs +/- abrasifs. Cela fera l'objet d'un autre tuto.


Matériel nécessaire

Comme indiqué en intro, la liste du matériel peut sembler assez effrayante.

Préparation et ponçage

- Papier à poncer à sec grain 120, 240, 400
- Papier à poncer à l'eau 800
- Cales à poncer, et/ou ponceuse

Masticage

- Mastics de divers types
- Cales japonaises

Apprêtage et peinture

- Pistolet à peinture (on y reviendra...)
- Compresseur et ses accessoires (pareil...)

EPI (Équipements de Protection Individuelle)

- Gants
- Lunettes
- Masques anti-poussière
- Masque à peinture protégeant des produits solvants
- Combinaison qui ne craint pas d'être salie
...


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mer 11 Sep 2019, 21:07 
Hors-ligne
Membre Mx5France
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Jeu 29 Mai 2008, 15:54
Message(s) : 20794
Localisation : Cambrousse Sud de Lille
Mx5 : NB
Modèle : 2000
Mise en pratique

Ce tutoriel sera illustré par l'exemple sur la réfection d'une malle AR, d'un parechoc et d'une aile de récupération. Il n'y a qu'un moyen de progresser: s'entrainer, s'entrainer, et encore s'entrainer.
Récupérez des pièces abimées, allez dans une casse acheter une aile ou une porte pour 3x rien, et pratiquez, encore et encore.

ETAPE 1: Diagnostic et préparation

La première étape consiste évidemment à constater l'état de la pièce à peindre.

Dans le cas d'une pièce neuve, en théorie la préparation est minimale. Les pièces sont souvent livrées apprêtées et prêtes à peindre. Nous ne sommes toutefois pas à l'abri de coups reçus pendant le transport...

Pour une pièce d'occase, ou une pièce abîmée de votre voiture, les dégats peuvent être variables. Rayures, petites bosses, vernis écaillé, tout ça se rattrape très bien.
Dans le cas d'enfoncements plus sévères, ou de pièces cassées, les réparations peuvent être beaucoup plus compliquées. Redresser une aile froisée, ce n'est plus de la peinture, c'est de la tôlerie, et il s'agit d'une discipline autrement plus compliquée.
La question se pose du remplacement pur et simple, soit par du neuf (pas forcément excessif pour nos Mx5!), soit par de l'occasion.

Attention, nous ne traitons pas non plus des cas de corrosion sévère! Une aile perçée par la rouille, c'est aussi beaucoup de travail. Quelques points de corrosion superficielle ne posent pas de problème.

Première chose à faire, laver la pièce et la sécher pour révéler les défauts.

Image

Ici, le vernis a sauté à un endroit, et les patins du porte bagage ont sérieusement abîmé la peinture. Les tâches noires sont des saletés dans l'appareil photo...

Image

Image

L'envers n'est pas plus ragoutant, avec des traces de corrosion autour des éclairages de plaques, le noir étant un traitement au Ferrose.

Image

Image

Image

On décide de la passer en peinture.

ETAPE 2: Le ponçage

On commence toujours par poncer une pièce (même neuve, même en parfait état) avant de la peindre. La peinture n'accrochera JAMAIS sur une peinture encore brillante!

** Notions théoriques **

- La granularité du papier à poncer (vulgairement appelé papier de verre) est exprimée avec une valeur derrière un P. On parle de P120, P400, P800 etc etc... Plus le chiffre est élevé, plus le grain du papier est fin, et plus le travail se fera en finesse.

- Il existe du papier à poncer dit "à sec" ou "à l'eau". C'est simple, le papier à sec s'utilise tel quel, tandis que le papier à l'eau est utilisé mouillé, sur une pièce elle aussi toujours abondamment mouillée.

- Généralement, le papier à sec est fait pour dégrossir, le papier à l'eau est davantage adapté aux finitions, car disponible en grain très (voir très très très) fin.

- Le papier à l'eau est souvent (toujours?) de couleur sombre, et c'est généralement indiqué Waterproof derrière.

- Le ponçage à l'eau ne génère pas de poussières, et le papier dure généralement plus longtemps car l'eau nettoie le papier au fur et à mesure. c'est un avantage, mais il est aussi plus cher, et pas forcément facile à trouver dans toutes les tailles.

- Le papier est disponible en feuilles, mais aussi en disques, de différents diamètres, pour une utilisation avec une ponceuse. Attention, ça coûte vite assez cher en centre auto, et c'est quasi hors de prix en Grande Surface Brico. Préférez des revendeurs spécialisés, j'aime beaucoup http://www.peinturevoiture.fr , mais il en existe d'autres.
On peut acheter des pochettes complètes de papier, et même à la pièce (ça c'est pratique)

Pour une simple peinture sur une pièce en très bon état (ou neuve, déjà apprêtée), on ponce au 400 à sec, puis au 800 à l'eau pour une finition parfaite. On peut ensuite passer directement à la case peinture.

C'est un cas tout de même assez rare, il est assez peu probable d'avoir une pièce absolument parfaite... On a généralement de petits coups, même minuscules, qui apparaissent dans toute leur splendeur, puisque après ponçage la pièce est mate...et que les micro impacts sont restés brillants :)

Donc généralement on ponce au 240 à sec pour "casser" le brillant de l'ancienne peinture, ça suffit.

On commence par démonter tout ce qui peut l'être. Sur une malle, ce sera les tampons de protection...

Image

...le 3ème feu stop...

Image

...le logo, qui vient en faisant délicatement levier avec un tournevis très fin

Image

Image

C'est collé au double face, qui laisse des traces

Image

Ca se nettoie très bien à l'acétone, produit miracle contre les traces d'adhésifs.

Généralement, il est recommandé de démonter tout ce qui peut l'être, afin d'éviter un fastidieux travail de masquage par la suite. Même si ça ne semble pas évident au 1er abord, il est souvent plus simple de démonter un pare-choc en vue de le peindre, plutôt que de le laisser en place et passer des heures à masquer les alentours proprement

Différentes méthodes:

- A la main, à la cale à poncer. Ca vaut quelques Euros en centre auto ou Grande Surface Brico, et ça permet de poncer à plat. On évite ainsi les marques en appuyant sans le faire exprès plus fort avec les doigts.

Image

Avantage, elle est à la taille du papier, qui se coince avec des griffes. Ce n'est pas évident à expliquer, mais quand on l'a en main on comprends tout de suite.

Image

Image

Image

L'inconvénient, c'est qu'elle n'est pas très flexible (quasiment pas même) pour les zones bombées.
Il existe des cales souples

Image

Et même des coffrets dignes de pros!

Image

- A la ponceuse. C'est évidemment (beaucoup) plus rapide, mais le surcout n'est pas anodin. La ponceuse elle même n'est pas hors de prix, mais cet outil consomme beaucoup d'air, il faut donc un compresseur relativement costaud. Elle est efficace à 6,3 bars, un compresseur d'entrée de gamme ne suffira pas...

Image

Image

La ponceuse a un plateau "auto-agrippant", on colle dessus des disques velcro.

Image

Image

C'est moins cher qu'on ne le pense, ceux ci valent dans les 23€ pour une boite de 100 (...) chez peinture-voiture.fr
Les tailles standards sont en 75 ou 150mm de diamètre, ceux là sont des 150.

Image

A la cale ou à la ponceuse, on n'échappe tout de même pas au ponçage à la main, notamment dans les coins et sur les arrêtes. D'ailleurs, n'insistez pas trop sur les arrêtes au risque de passer à travers la peinture, l'apprêt, et d'arriver à la tôle.

- Une solution intermédiaire que j'apprécie beaucoup, c'est la cale souple, sur laquelle on utilise les même disques velcro qu'avec la ponceuse

Image

Image

C'est assez rapide, on ne fait pas de marques, et ça permet de traiter les zones arrondies.

On peut y aller

Image

La pièce est considérée comme poncées lorsque le brillant a totalement disparu, et que la peinture est mate.

Image

ETAPE 3: Le masticage

S'il ne reste aucun défaut, bravo, vous pouvez passer à la peinture. Sinon, il faut corriger les défauts en appliquant du mastic. Il en existe de tous les types -ou presque-, adaptés aux différentes surfaces.

On distingue dans un premier temps les mastics "de rebouchage", destinés comme leur nom l'indique à reboucher des trous importants. Et les mastics "de finition", qui assurent un rendu parfait avant la phase suivante.

Image

Les mastics s'appliquent de préférence sur une tôle nue. Donc en cas de bosse à rattraper, décapez la zone jusqu'à avoir la tôle visible.
N'hésitez pas à protéger la tôle ainsi mise à nu par un primaire phosphatant. C'est facultatif, mais conseillé. Si vous décapez jusqu'à la tôle, et que vous laissez la pièce ainsi, même à l'abri, la corrosion va commencer son œuvre...
Restom propose un primaire phosphatant qui protège la tôle.

Les mastics sont souvent bi-composant. Le mastic lui même, à associer avec un durcisseur, fourni dans un tube à part

Image

Le mieux est encore de lire la notice :)

Image

Attention, on note une remarque importante: une fois préparé, le mastic + son durcisseur ont une durée de vie limitée. Ici, environ 7 minutes. Il ne faut pas trainer, et ne pas en préparer une trop grande quantité qu'il faudra rapidement jeter.
Le mastic s'applique avec des cales, dites "cales japonaises".

Image

Pourquoi "Japonaises", aucune idée. Il existe des cales souples en caoutchouc plus pratiques pour les surfaces arrondies.

On prends une petite quantité de mastic

Image

Et on complète avec 2 à 4% de durcisseur. Bon, là, c'est largement pifométrique.

Image

Et on mélange jusqu'à avoir une pate de couleur homogène.

Image

Et on ne traine pas pour l'application, rappelez vous, 7 minutes!

Le but est évidemment de combler les défauts, mais il ne faut pas non plus trop en mettre! Ce n'est pas grave en soi, mais il va falloir re-poncer derrière pour récupérer une surface parfaitement lisse. Et si vous avez une surépaisseur de 5mm, bon courage!

Image

Image

Image

Une fois le mastic sec, on attaque à nouveau un ponçage à sec. D'abord au grain 120 pour dégrossir, puis 240, et enfin 400.

/!\ Pensez à mettre un masque, le ponçage génère énormément de poussières /!\

!! ON NE PONCE JAMAIS UN MASTIC A L'EAU !!

En effet, celui ci risque de se gorger d'humidité, qui ressortira dans le futur. Cloques sous la peinture assurées...

Un compresseur chargé et une soufflette utilisée régulièrement permet d'avoir une surface propre.

C'est un gros boulot, patience...

Si un défaut persiste, on ré-applique du mastic. Et on re-ponce...

Image

"Je ponce donc je suis" (c) René Descartes, célèbre carrossier/peintre

********

Photos bonus pour illustration

Un parechoc AR de NB poncé et mastiqué.

Image

Un capot de Mini décapé jusqu'à la tôle pour enlever toute trace de corrosion

Image

Image

Là aussi poncé et mastiqué...

Image

Image


Dernière édition par Stephane le Mer 11 Sep 2019, 21:29, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mer 11 Sep 2019, 21:08 
Hors-ligne
Membre Mx5France
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Jeu 29 Mai 2008, 15:54
Message(s) : 20794
Localisation : Cambrousse Sud de Lille
Mx5 : NB
Modèle : 2000
Le pistolet à peinture et le compresseur

Le composant principal de la peinture au pistolet, c'est justement... le pistolet.

Il en existe de toutes les qualités, évidemment à tous les prix... Ca va du pistolet à 24,90€ chez LIDL, à des modèles à + de 600€, j'en ai même vu à 1000€ (...)
Les grandes marques connues et reconnues chez les pros sont Iwata, Sata, Devilbiss...et surement d'autres. Le plus important est d'avoir un débit très régulier, aussi bien en peinture qu'en air.

Il existe les pistolets à gravité (avec le godet au dessus), et les pistolet à succion (avec le godet en dessous). Les pros privilégient le modèle à gravité qui permets de peindre dans toutes les positions.

Une des caractéristique principale est la taille de la buse. Plus elle est petite, plus le travail est précis et fin. Mais ce n'est pas forcément un avantage pour l'apprêt, qui nécessite une buse + grande.

Généralement, il est admis qu'il faut une buse de +/- 1.8mm pour de l'apprêt, et une de +/- 1.4mm pour la peinture et le vernis. Là encore, référez vous à la notice technique du produit.
L'apprêt Epoxy Restom demande une buse de 1.4 par exemple...

Par chance, j'ai profité de soldes, et j'ai donc un pistolet en 1.4 et un autre en 1.8 :love:

Attention, la peinture au pistolet consomme ENORMEMENT d'air! Je vous invite à consulter ce merveilleux topic :D http://www.mx5france.com/forum/viewtopi ... 43&t=12461

Un compresseur de 100L semble pour moi être le minimum pour assurer une peinture dans de bonnes conditions.

Il faut qu'il soit capable de fournir entre 3 et 5 bars (ou kg/cm²) en continu, chaque apprêt ou peinture a ses préconisations de pression, à lire sur la fiche technique.
Celle que j'utilise nécessite une pression de 3,5 à 4kg/cm², l'apprêt Restom en demande entre 4,5 et 5... C'est au cas par cas. Mais quoiqu'il en soit, le compresseur a intérêt à suivre. Le tuyau aussi.

Il est aussi important d'envoyer un air propre. Le pistolet va faire le mélange peinture/air, il est hors de question d'envoyer de l'air chargé en eau ou en huile :aie:
Pour ça, en sortie de compresseur, il faut installer un filtre épurateur.

Image

Il faut aussi un régulateur d'air, qui n'envoie que la pression demandée. Si vous envoyez 10 bars dans le pistolet, outre le risque de l'abimer, vous allez surtout générer du brouillard avec la peinture, et ne rien peindre. Enfin si, les murs, le plafond, vous même...

A l'inverse, si vous n'envoyez pas assez, vous allez faire du crépi. Résultat affreux garanti...

Devant le manque de précision (sur mon compresseur, le mano est petit, et peu accessible), j'ai choisi d'installer un mano/régulateur au cul du pistolet. Ça coûte 20 balles, et ça rends des services infinis. Je me branche sans réfléchir au compresseur, puis une molette permet de régler précisément la pression qui passe dans le pistolet. Royal :cool:

Image

Ensuite, un pistolet est toujours constitué de la même façon.

Image

En rouge, c'est l'arrivée d'air, là ou on branche le tuyau...

1. c'est la molette de réglage d'arrivée d'air. Fermée, rien ne passe. Ouverte à fond, toute la pression qui arrive de la sortie du compresseur passe dans le pistolet. Elle est peu pratique à régler, et surtout on a aucune idée de la pression dans le pistolet. Donc généralement elle est ouverte à fond, et la pression est réglée soit en sortie de compresseur, soit via un mano au cul du pistolet.

2. Réglage du débit. En gros vous jouez sur le débattement de la gâchette. Molette fermée, vous ne pulvérisez rien. A part de l'air, mais bon, ça fait cher pour une soufflette... +/- Ouverte, vous laissez passez +/- de peinture.

3. Écartement du jet, qui permet de faire varier la forme du jet de peinture, du rond parfait à l'ovale +/- allongé.

En peinture auto, on utilise toujours un jet ovale.

Image

Il existe un réglage supplémentaire au niveau de la tête, qui peut tourner.

Image

Avec les 2 encoches verticales, on pulvérise horizontalement. Avec les encoches horizontales, on pulvérise verticalement.

Image

Quand on peint une pièce de gauche à droite, le jet est vertical

Image

Quand on peint une pièce de haut en bas, le jet est horizontale

Image

Voilà, c'est tout, ça n'est pas compliqué du tout, il faut juste un coup de main qui s'acquiert avec de l'entrainement.

Faites les tests des différents réglages sur un bout de tôle ou un carton. La notice du pistolet est un allié précieux.

Les règles de base de la peinture au pistolet

- On privilégie TOUJOURS plusieurs couches fines à une couche épaisse.
- Le pistolet bouge toujours. Si vous insistez trop en restant à un endroit, coulure assurée.
- On projette à environ 15cm du support
- On reste toujours à la même distance du support. C'est le bras qui fait le mouvement, on évite le poignet qui pivote... Plus facile à dire qu'à faire ;)
- On fait un mouvement d'aller retour de gauche à droite, puis de droite à gauche, en superposant la couche précédente de 50%

Image

- On dépasse toujours de la pièce (le schéma n'est pas exact), en arrêtant de projeter au bout, le schéma exact serait plutôt celui là

Image

- Pour les pièces un peu biscornues avec des plis et replis (bord d'ailes par exemple), on passe d'abord une couche à l'intérieur, avant de faire l'extérieur. Sinon, risque élevé de surcharge -> coulure...

Une fois que c'est acquis, vous pouvez passer à la suite :D


Dernière édition par Stephane le Jeu 12 Sep 2019, 11:31, édité 4 fois.

Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mer 11 Sep 2019, 21:08 
Hors-ligne
Membre Mx5France
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Jeu 29 Mai 2008, 15:54
Message(s) : 20794
Localisation : Cambrousse Sud de Lille
Mx5 : NB
Modèle : 2000
La mise en apprêt

Comme vu au chapitre précédent, une peinture ne s'applique JAMAIS directement sur une tôle mise à nu ou du mastic. Il faut systématiquement passer par la "mise en apprêt" de la pièce.

Et toujours pareil, il en existe des tas, ayant différentes fonctions, ou destinés à certaines surfaces.

Il y a des apprêts spécialement adaptés aux pièces en plastique (parechocs...), en alu (pour les jantes...), etc etc...
Il existe aussi des apprêts aux propriétés anticorrosion. Ce n'est pas systématiquement le cas, loin de là! Pour les Mx5, il n'est pas idiot d'utiliser ce type d'apprêt sur certaines parties de carrosserie...

Un apprêt peut-être dit "garnissant", ou "très garnissant" suivant sa dilution. En gros, il est plus ou moins épais, c'est à dire qu'il est en mesure de combler de micro-défauts, comme des rayures de ponçage. Attention, ça ne fait pas de miracles non plus...

Il est fondamental de lire la notice (ou FT, "Fiche Technique") pour savoir de quoi il en retourne. C'est assez simple.

Voici un exemple de FT, celle de l'apprêt EF335 de la marque e-car.

Qu'est ce que ça raconte?

Image

C'est un apprêt acrylique à utiliser avec un durcisseur et un diluant. En effet, on ne pulvérise pas simplement l'apprêt (ni la peinture), il faut procéder à des mélanges. On verra ça plus bas.

Description, c'est un apprêt pour automobile, facile à mélanger, à appliquer, qui se ponce bien, etc etc, blablabla commercial :D

Quoique pas tout à fait, sa couleur est importante! Se référer à la FT de la peinture, parfois (souvent), il y a une couleur d'apprêt recommandé. On évitera par exemple un apprêt noir sous une peinture blanche...

Image

Préparation, ça devient intéressant. L'apprêt acrylique peut s'appliquer sur:

- Acier et aluminium mis à nu. Donc des pièces de carrosserie décapées jusqu'à la tôle, parfait. Il marche aussi pour l'alu, comme le capot de nos NA et NB. Cool. A vérifier quand même avant achat, heureusement les FT sont généralement dispos en téléchargement sur les sites des vendeurs.
- Laminés polyester, on s'en fout dans notre cas.
- Mastic polyester bicomposant, parfait aussi, c'est justement le mastic qu'on a utilisé au dessus
- Apprêts acrylique bi composant. Ca veut dire qu'il peut recouvrir un autre apprêt, comme lui même, ou un autre.
- Apprêt époxy bicomposant, il peut recouvrir un apprêt anticorrosion, comme celui de Restom. Cool aussi.
- Apprêt phosphatant, pareil.
- Vieilles peinture en bon état, ça veut dire ce que ça veut dire :)

Ensuite une description de la mise en oeuvre, on apprends rien de nouveau ici.

Autres travaux

On peut le recouvrir directement d'un vernis (drôle d'idée, mais pourquoi pas), ou d'une peinture, c'est quand même le minimum qu'on lui demande :D Pour le reste, on verra ça en dessous.

Remarques générales

Quelques consignes en plus, rien de méchant.

Application. Là, ça devient sérieux :)

Image

- Rapport de mélange. TRES important, même chose pour la peinture. C'est le rapport entre la quantité d'apprêt, de durcisseur, et de diluant. Vous verrez, c'est simple, on le fait juste en dessous

- Viscosité, pareil, cf plus bas.

- Durée d'utilisation. A prendre en compte, on ne peut pas préparer le mélange la veille par exemple... ici, à 20°C, le mélange peut être utilisé 30 minutes

- Buse. C'est la taille de buse recommandée pour le pistolet. On a vu que les pistolets sont équipées de buses de différentes tailles, pour projeter des mélanges +/- épais (pâte à crêpe ou mayonnaise? :D )
Pour un pistolet à gravité (comme celui qu'on va utiliser), ils recommandent une buse entre 1.6 et 1.8. La pression n'est pas précisée, elle l'est parfois.
2 à 3 couches, classique.

Le reste est compréhensible. La vitesse d'évaporation des solvants, la durée de séchage...

L'apprêt doit être ensuite poncé (et oui, on arrête pas) avant peinture, il y a aussi les recommandations, selon ponçage à sec, à l'eau, à la main, à la machine...

Une fois qu'on s'est imprégné de ça, on peut se préparer. Même si on est impatients, on attends avant de préparer le mélange, qui sera fait au dernier moment... Rappelez vous qu'il a une durée de vie limitée!

- On pose la pièce à apprêter sur un support stable
- On charge le compresseur. Selon sa taille et sa puissance, ça peut prendre un certain temps. Voir un temps certain
- On prépare le pistolet et son godet
- On déroule le tuyau d'air, et on vérifie qu'on a assez de longueur pour faire le tour de la pièce. Et qu'il est placé de façon à ne pas se prendre les pieds dedans.
- On dégraisse soigneusement la pièce au nettoyant/dégraissant antisilicone. Evidemment avec un chiffon propre... On essuie aussitôt avec un autre chiffon.

Image

ET ON NE TOUCHE PLUS LA PIECE AVEC LES DOIGTS. La moindre trace de gras risque de faire cloquer la peinture.

On prépare le mélange dans un godet gradué. Ca semble obscur comme ça, mais c'est très très simple. Les godets sont gradués, dans les différents rapports de mélange. 2:1, 3:1, 4:1, 5:1 etc etc...
Il suffit de le tourner pour voir le rapport qui nous intéresse, celui indiqué dans la FT. Pour nous c'est du 4:1

Il y a ensuite plusieurs traits A, B et C. Chacun corresponds à une quantité, dans l'ordre la base (l'apprêt "brut"), puis le durcisseur. Ensuite, chaque trait C corresponds à un pourcentage de dilution, 10, 20 ou 30%

Image

Image

Image

On verse donc l'apprêt jusqu'au trait A souhaité (attention, c'est très pâteux), on complète au trait B correspondant avec le durcisseur, puis le diluant ET800 jusqu'au 2ème trait C, correspondant à 20%. Et on mélange **soigneusement**. C'est prêt.

Si vous avez une balance de précision, vous pouvez évidemment travailler au poids. Exemple, 200g d'apprêt, il faut donc 50g de durcisseur, et entre 37,5 et 75g de diluant.

Vous pouvez tester la viscosité avec une "coupe de viscosité" ou "coupe de Ford". Vous remplissez votre coupe avec le mélange, et vous chronométrez le temps nécessaire pour qu'elle se vide.
D'après la notice, c'est entre 30 et 50 secondes selon apprêt garnissant ou très garnissant (il y a une erreur dans la notice, c'est indiqué 2x garnissant..)
Si ça coule en moins de 30 secondes, c'est trop fluide, il faut rajouter de l'apprêt et du durcisseur
Si ça coule en plus de 30 secondes, c'est trop épais, il faut rajouter du diluant.

Perso, je n'ai jamais vérifié avec la coupe, même si j'en ai une, je fais confiance au mélange indiqué par le godet.

Application de l'apprêt

Le compresseur est chargé, tout est prêt... Placez vos pièces sur un support, et protégez un maximum les alentours avec des bâches. S'il y a des poussières, ce n'est pas très grave, puisque l'apprêt sera poncé à son tour avant le passage de la peinture.
N'abusez pas quand même, évitez de faire ça en plein air s'il y a du vent, ou sous un arbre...
A propos de vent, attention, si vous pistolez en extérieur, l'apprêt risque de voler un peu partout. Outre le fait que vous allez crader la nature, les arbres et tout ça, si de l'apprêt se dépose sur une carrosserie située à côté, vous ne pourrez pas l'enlever!

Utilisez un masque à cartouches dédiées aux solvant volatils

Les simples masque anti-poussière ne protègent pas vos voies respiratoires! Si vous sentez l'odeur de l'apprêt, c'est que ça ne filtre pas assez! Ne risquez pas votre santé.

Quand tout est prêt, versez le mélange dans le godet du pistolet, refermez le couvercle, assurez vous auparavant que le petit trou sur le bouchon du couvercle est dégagé. Sinon, pas d'appel d'air, et vous ne pourrez pas projeter. Ca m'est arrivé une fois, c'est pour ça que je précise :red:

Suivez la démarche indiqué dans le chapitre du pistolet.

- 1 couche légère, qui va servir d'accroche. Laissez sécher environ 5 minutes. Je ne l'invente pas, c'est indiqué dans la Fiche Technique
- 1 couche dite "mouillée", c'est à dire un peu plus chargée. Séchage de 5 minutes
- 1 dernière couche identique à la précédente.

Ensuite, ce n'est pas fini. Il faut impérativement nettoyer le pistolet. C'est la partie frustrante du travail...

Videz le surplus restant dans le godet (s'il y en a encore), dans le pot ayant servi au mélange.
Remplissez 1/2 godet de diluant, nettoyez au pinceau, videz le surplus
Remplissez à nouveau 1/2 godet de diluant (heureusement, ce n'est pas très cher, et on en a jamais assez...), et pulvérisez le contenu sur des cartons. Le but est de purger totalement le pistolet des résidus d'apprêt. Si ça sèche à l'intérieur, vous êtes bons pour un nettoyage. Il faudra démonter le pistolet, déposer la buse, et...bref, non, on ne veut pas.
Donc passez du diluant autant qu'il en faut, et une fois le godet propre, terminer par pulvériser de l'air pour sécher le tout.

L'apprêt sèche pendant ce temps. La durée est variable, se référer à la notice.

Une fois parfaitement sec, il faudra...le poncer! Et oui, encore :D

Se référer encore une fois à la FT, ici il est indiqué du P280 au P320 à sec, ou du P600 au P800 à l'eau. Il faudra que l'apprêt soit parfait avant peinture. C'est là que tout se joue!!

********

Photos bonus pour illustration

Un parechoc arrière de NB apprêté au ecar EF340 gris moyen

Image

Une malle arrière et un capot de Mini apprêtés à l'apprêt Epoxy Restom "Epoxapprêt 9000" de couleur beige, aux propriétés anticorrosion.

https://restom.net/carrosserie-preparat ... uleur-list

Image

Image

Image

En extérieur, une fois poncé à l'eau. La couleur ne change pas, il apparait juste plus clair à la lumière du jour...

Image


Dernière édition par Stephane le Jeu 12 Sep 2019, 11:36, édité 3 fois.

Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mer 11 Sep 2019, 21:08 
Hors-ligne
Membre Mx5France
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Jeu 29 Mai 2008, 15:54
Message(s) : 20794
Localisation : Cambrousse Sud de Lille
Mx5 : NB
Modèle : 2000
Réservé pour la suite


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mer 11 Sep 2019, 21:09 
Hors-ligne
Membre Mx5France
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Jeu 29 Mai 2008, 15:54
Message(s) : 20794
Localisation : Cambrousse Sud de Lille
Mx5 : NB
Modèle : 2000
Réservé pour la suite


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mer 11 Sep 2019, 21:09 
Hors-ligne
Membre Mx5France
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Jeu 29 Mai 2008, 15:54
Message(s) : 20794
Localisation : Cambrousse Sud de Lille
Mx5 : NB
Modèle : 2000
Réservé pour la suite


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mer 11 Sep 2019, 23:08 
En ligne
Membre Mx5France
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Sam 22 Nov 2014, 19:50
Message(s) : 3404
Localisation : Draguignan (Var)
Mx5 : NA
Modèle : 1991
Super boulot ! Vivement la suite :faim:

ImageImage ImageImage


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Jeu 12 Sep 2019, 08:29 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Ven 20 Déc 2013, 07:57
Message(s) : 1285
Localisation : Saint Quentin
Mx5 : NB
Modèle : 1999
En préambule, tu te définis amateur :ptdr:
Excellent tuto qui me confirme que ce n'est pas fait pour moi :bien:

NB 10 AE Coursifiée
viewtopic.php?f=85&t=24456
Bientôt le Turbo
Citius - Altius - Fortius


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Jeu 12 Sep 2019, 09:32 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim 6 Juil 2008, 12:02
Message(s) : 1374
Localisation : Nord Picardie
Mx5 : NA
Modèle : 1991
Moi qui voulait me lancer je vais revoir mon matériel ^^

Envoyé de mon SM-A310F en utilisant Tapatalk

"Notre plus grande gloire n'est point de ne jamais tomber, mais de nous relever à chaque fois"
Ma Mx5 !


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Jeu 12 Sep 2019, 10:30 
Hors-ligne
Membre Mx5France
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mar 22 Sep 2015, 17:11
Message(s) : 413
Localisation : 77 (le plus souvent...) et 29 (pas assez)
Mx5 : NC
Modèle : 2007
Très intéressé par la suite aussi, mais surtout par curiosité, car je ne pense pas que je me lancerai un jour.
Je suis désespérément nul en peinture :non:


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Jeu 12 Sep 2019, 10:36 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Sam 9 Juin 2018, 22:03
Message(s) : 181
Mx5 : NC
Modèle : 2006
Énorme sujet! J'ai lu le début, très intéressant :)


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Jeu 12 Sep 2019, 12:51 
Hors-ligne
Membre Mx5France
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Ven 15 Août 2008, 18:12
Message(s) : 14599
Localisation : Evian 74/VD/67
Mx5 : NA
Modèle : 1996
un peu léger ce genre de tuto "tu secoues la bombe de montana, tu pschitt, t'attends" :red: :aie: :love: :jap:

ptite question, vu que t'as déjà du avoir le cas pour les pièces de mini : comment tu gères le pile et la face ? faut attendre que ça sèche pour manipuler mais en restant dans la même étape...donc premier coté, nettoyage, prépa mélange et rebelote ?

pour le pistolet, t'avais parlé des marques et modèles lorsque tu as commandé le tien et reçu un mieux, tu pourras aussi partager ton étude de marché la dessus pour orienter le choix du bon matos ?

Image


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Jeu 12 Sep 2019, 13:09 
Hors-ligne
Membre Mx5France

Inscription : Mer 2 Juil 2008, 08:59
Message(s) : 14498
Tu ne ferais pas un topic sur la peinture des jantes ?


Envoyé de mon iPhone en utilisant Tapatalk


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Jeu 12 Sep 2019, 14:21 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Lun 9 Oct 2017, 19:48
Message(s) : 65
Localisation : Au pied des Pyrénées
Mx5 : NB
Modèle : 1999
Super tuto ! :bien: :jap:


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet   [ 38 messages ]  Aller vers la page 1, 2, 3  Suivant Répondre au sujet

Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : edgar59 et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en français • Utiliser phpBB avec un certificat SSL